Artiste

Ensemble de danse BARTOK de Budapest

Europe Centrale

Cet ensemble nous vient de Hongrie, pays du centre de l’Europe, singulier par bien des aspects (notamment sa langue) et plus précisément de Budapest surnommée la Perle du Danube. Plus grande ville du pays, elle en est le principal centre politique, culturel, commercial et industriel. Son ancien statut de co-capitale de l’Autriche-Hongrie lui confère un rayonnement important dans la Mitteleuropa.

L’ensemble de danse amateur populaire a été fondé par Sándor Timár en 1958. Les danses collectées dans tout le pays ont été chorégraphiées par Istvan Molnár et Sándor Timár. Le groupe de danse Bartók, a pour objectif d’apprendre, de cultiver et de développer la culture de la danse de la région, de la langue hongroise (soit l’ancienne Hongrie historique). Grâce aux travaux scientifiques et à l’amitié du Dr. Martin György, chercheur en musique et danse, Sándor Timár a développé depuis 1970 des chorégraphies très précises et respectueuses de la tradition. À ce jour, l’objectif du groupe est de présenter avec authenticité la danse et la musique traditionnelles.La musique hongroise est très particulière en Europe, à l’image de l’idiome national de ce peuple sans doute issu de l’Oural vers le VIIIe siècle. Pendant des siècles elle a été confondue avec la musique tzigane, mais il importe de bien différencier les deux. Le destin politique de la Hongrie ayant marqué de nombreux coups d’arrêt au développement d’une musique nationale, c’est finalement sous l’influence non plus de traditions orales issues de l’Asie et des Turcs, mais grâce à l’importation de la musique classique occidentale qu’elle put prendre un essor véritable. Les chœurs et le quatuor à cordes classique y sont très présents, mais on y trouve aussi des instruments moins connus, comme le cymbalum et des percussions comme le tambour à friction köcsögduda.

Le répertoire du groupe rassemble des kurucs, des verbunkos, des csárdás, des palotás et des nótás.

Si la musique Hongroise nous fait vibrer aujourd’hui c’est grâce aux efforts de collecte entrepris par les compositeurs classiques Béla Bartók et Zoltán Kodály qui ont réussi à préserver un ensemble de plus 60000 chants folkloriques.

La danse traditionnelle hongroise englobe non seulement le répertoire du territoire de la Hongrie actuelle, mais aussi celui des populations hongroises qui faisaient partie des anciens territoires de l’empire austro-hongrois, qu’on appelle parfois la Grande Hongrie. Il s’agit principalement de la Transylvanie (Roumanie actuelle), de la Voïvodine (Serbie actuelle), d’une petite partie de l’ouest de l’Ukraine, d’une grande partie de la Slovaquie et de la Croatie (ainsi que quelques villages aujourd’hui autrichiens).

Le répertoire du groupe nous présente:

  • Les rondes chantées des danseuses
  • Les danses solistes des hommes
  • Les danses de couples alternant moments lents et rapides
  • Les danses telle la danse des bergers avec des accessoires.

La Hongrie compte de nombreux éléments dans la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

  • La fauconnerie, un patrimoine humain vivant
  • Le concept Kodály, sauvegarde du patrimoine musical traditionnel
  • L’art populaire des Matyo, la broderie d’une communauté traditionnelle
  • La méthode Táncház : un modèle hongrois pour la transmission du patrimoine culturel immatériel.

Les festivités Busó de Mohács : une coutume de carnaval masqué marquant la fin de l’hiver.

Pour les voir pendant le festival