Le CIOFF®

Confolens, Berceau du CIOFF®

Si 1958 est la date fondatrice du Festival de Confolens, 1970 est la date fondatrice du CIOFF®.

L’idée germe de généraliser les échanges de groupes entre divers pays. Les 8, 9 et 10 Août 1970 Henri Coursaget organise une rencontre avec les responsables des groupes venus au festival ainsi qu’avec les délégués des ministères de la Culture présents.

Des représentants de la Belgique, Hongrie, Portugal, Grande Bretagne, Pays bas, Suisse, Yougoslavie, Espagne, Pologne, Roumanie et URSS se retrouvent donc dans notre petite cité de Charente Limousine. Le CIOFF® (Conseil International des Organisations de Festivals de Folklore et d’Arts Traditionnels) est né. Henri Coursaget a, avec quelques amis développé cette grande idée de rassembler les personnes qui déjà à cette époque étaient conscients qu’il était important de promouvoir et partager leur Patrimoine Culturel en organisant des Festivals de Folklore.

Les objectifs du CIOFF®

Depuis 1970 le CIOFF® œuvre pour la sauvegarde et la diffusion de la culture traditionnelle et populaire. Par son action, le CIOFF® vise les objectifs suivants :

  • Promouvoir le patrimoine immatériel à travers les formes d’expression telles que la danse, la musique, les jeux, les rites, les coutumes et autres arts
  • Servir les objectifs de l’UNESCO
  • Soutenir les activités de ses membres ainsi que celles des ONG et toutes les autres organisations qui œuvrent dans le domaine des héritages culturels
  • Servir, en réalisant ces objectifs, la cause de la paix.

Le CIOFF® aujourd’hui

Henri Coursaget fut président du CIOFF® international jusqu’en 1990. Le Président actuel est Mr Philippe Beaussant originaire de Confolens.

Le CIOFF c’est aujourd’hui :

  • 110 pays représentés
  • 300 festivals de part le monde dont 24 festivals d’enfants. Il y a 35 festivals en France..
  • 55000 artistes amateurs qui s’expriment chaque année sur les scènes des festivals CIOFF®, Plus de 5 millions de personnes se déplacent chaque année à travers le monde.
  • 60 000 bénévoles
  • 1500 expositions d’art et d’artisanat traditionnels
  • L’organisation tous les 4 ans des Folkloriadas Mondiales qui se dérouleront au Bachkortostan (République de la Fédération de Russie) en 2020.

Le CIOFF® Jeunes

Depuis les années 90, les jeunes très intéressés par les travaux du CIOFF® ont souhaité eux aussi avoir leur place et leur mot à dire dans l’Organisation.  Ce comité de coordination décide et donne des axes de travail aux sections nationales du CIOFF® Jeunes, selon les programmes lancés par l’UNESCO, Ils ont déjà présenté et fait aboutir d’ambitieux projets comme la revalorisation des Jeux traditionnels qui a reçu le soutien de l’UNESCO. Suite au Forum de Paris, deux nouveaux thèmes de projets ont été proposés à savoir les Métiers Traditionnels et les Mythes et Légendes. Ces jeunes ont une grande place dans le fonctionnement de l’ONG. Ils sont l’avenir du CIOFF® et selon les nouveaux statuts du CIOFF® International, chaque pays doit avoir une « Section Jeunes ».

L‘âge limite pour faire partie d’une section « Jeunes » est de 28 ans révolus

La présidente actuel du CIOFF® Jeunes France est Lise Combet.

Le CIOFF® et l’UNESCO

Pendant de nombreuses années, le CIOFF® a développé une coopération active avec l’UNESCO. Le CIOFF® est une ONG partenaire officiel de l’UNESCO et a obtenu l’accréditation pour agir en tant que conseiller auprès du comité pour le Patrimoine Culturel Immatériel.

Un long travail initié en 2012 a permis que le CIOFF® devienne une ONG en partenariat officiel avec l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture) accrédité au comité intergouvernemental de l’UNESCO avec une convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. A ce titre, les congrès internationaux du CIOFF® qui se sont déroulés à Paris en 2012 et celui de Zacatecas au Mexique en 2013 ont reçu pour la première fois le haut patronage de l’UNESCO à travers sa directrice générale Mme Irina Bokova, qui a reconnu la contribution du CIOFF® pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Mme Bokova a salué l’engagement de l’organisation et l’implication des jeunes, elle a également souligné que l’UNESCO et le CIOFF® partagent le même but : promouvoir la diversité des expressions culturelles et augmenter le potentiel du développement humain pour une Culture de la Paix.

2015 a vu les 45 ans de la fondation du CIOFF® ainsi que les 70 ans de l’UNESCO. Le CIOFF® a reçu un nouveau statut et est désormais : association en tant qu’ONG partenaire de l’Unesco.